la fabrique de bordeaux Métropole

Journal de la Fab

L’Économie Métropolitaine Ordinaire : quésaco ?

En 2021, La Fab a engagé des travaux principalement menés par l’enseignante-chercheuse Magali Talandier (laboratoire PACTE / Université Grenoble Alpes) et la consultante Manon Loisel (Partie Prenante) sur la contribution de l’économie de l’intermédiation(*) au fonctionnement du système économique métropolitain.

Ce travail a été restitué de manière synthétique en octobre 2021 dans le livret “Reconstituer l’ordinaire métropolitain, un enjeu économique pour le territoire de l’agglomération bordelaise ?”. On retiendra que ces activités représentent une forte proportion de l’emploi salarié privé sur la métropole, en progression depuis 2009, alors même qu’elles passent inaperçues dans l’espace urbain, tant elle se logent dans les interstices de la ville.

Les réalités de ceux qui sillonnent quotidiennement la métropole pour répondre aux besoins de notre économie ont été illustrées par la consultante Mathilde François (Partie Prenante) dans un second livret “Comment rendre service à ceux qui nous rendent service ?” publié en février 2022. Les vignettes de bande-dessinée donnent à voir la journée-type par 3 travailleurs issus des secteurs du BTP, de l’informatique et du nettoyage et les difficultés qu’ils rencontrent.

Autant d’enjeux, relatifs à la mobilité, l’urbanisme et l’immobilier d’entreprise, qui interrogent la puissance publique. Proposer des locaux adaptés aux besoins et aux capacités financières des PME, PMI, TPE et artisans, c’est le défi que tente de relever Bordeaux Métropole avec le programme « Entreprendre, travailler dans la métropole » et les Appels à Manifestation d’Intérêt « Aménager, Innover, Redessiner et Entreprendre » (AIRE) 1 et 2, pilotés par La Fab.

(*) Ce terme désigne les activités économiques répondant aux besoins des entreprises à l’instar du BTP, de l’informatique, de l’entretien, de la gestion, des études techniques, de l’évènementiel, etc.

© Mathilde François